La Bergerie du Ménez-Hom

C’est avec plaisir que la Bergerie du Ménez-Hom propose de nous faire découvrir, le 13 mai prochain, la tonte de ses moutons et de nous dévoiler ce que devient une toison triée, lavée, cardée puis filée quand elle est utilisée en créations textile.

Autant dire que la laine, élevée avec patience sur le dos d’un mouton heureux, offre un choix infini de possibilités artistiques.

Le fait qu’elle soit reconnue comme une matière première unique en son genre, saine, tempérée et bienfaisante, la rend encore plus précieuse que tout autre fil fabriqué.

Vous viendrez ? Moi j’y serais et j’espère que vous aurez aimé autant les animations culturelles, les rencontres, que la laine de moutons à la fin de cette journée.

Faites passer l’info :

> L’affiche <     > L’itinéraire <

Habi Habi

Rencontre avec Myriam, la créatrice, qui réinvente le métier de teinturière en se servant de la nature comme palette de couleurs.

Elle a créé sa micro-ferme à Montréal et fait pousser des plantes tinctoriales naturellement.

La matière végétale est vendue au poids et prend la forme de plantes séchées, congelées ou encore de pigments secs. Elle est vendue en vrac ou encore cultivée aux champs à l’avance pour combler les besoins particuliers des artisans avec lesquels l’entreprise collabore.

Une belle idée !

Galerie d’images.

Filer au fuseau

Commander un fuseau s’imposait comme une évidence depuis quelques semaines exactement.

Il arrivera bientôt par la poste et cette jolie vidéo, présentée par Twig & Horn, vue et revue est déjà la bienvenue en l’attendant.

Et le choix de quelques fibres naturelles, de brebis bretonnes, en trois couleurs s’est fait sans hésiter ces derniers jours. A suivre.